C.R. de la réunion du 6 janvier 2017

Cette réunion a été pour la première fois l’occasion de temps d’échange sous la forme d’ateliers avec restitution en séance plénière.

L’atelier « bonne pratique » a été coordonné par le Docteur Thierry Saint-Val de la PASS de Bayonne et l’atelier « recherche » a été coordonné par le Docteur Dominique Grassineau de la PASS de Marseille. Un atelier sur la « communication » initialement prévu a été regroupé avec l’atelier « recherche ».

Cette formule d’ateliers a été très appréciée et a permis des échanges prometteurs de perspectives concrètes. 


Comptes-rendus de ces ateliers rédigés par leur coordinateur respectif , en ligne ici :
CR atelier Bonne pratique
CR atelier Recherche

D’autres sujets ont été abordés lors de cette réunion :

Ethique : Denis Mechali a rapporté les difficultés initiales de la mise en œuvre du groupe « éthique » du CNDP malgré l’importance de ce sujet. Des échanges par mail ont cependant déjà amené quelques éléments utiles en particulier l’intérêt de réfléchir à partir de cas concrets. Une option envisagée précédemment était de délocaliser le groupe « éthique » du collectif à Caen pour bénéficier d’échange avec le Docteur Salaun qui a beaucoup interagi par les échanges de mails et avec Grégoire Moutel qui a été nommé directeur de l’espace éthique régional de Normandie et qui nous avait proposés de mettre en place une réflexion autour de la recherche en éthique avec Guy Launoy de l’INSERM. Cependant, les emplois du temps extrêmement chargés des uns et des autres n’ont pas permis de trouver une date qui convienne.

Florent Champy fait la proposition de mettre un étudiant qui pourrait par exemple travailler en PASS pendant 3 mois à partir d’un travail de narration et de cas cliniques. Il pourrait se déplacer dans différentes PASS et interroger des professionnels sur les questionnements qu’ils ont autour de ces cas cliniques.

Claire Georges a suggéré également de lancer un sondage à partir de cas clinique pour lister les questionnements et les diversités des prises de décision. Un exemple de cas récent pourrait servir pour alimenter cette réflexion : récemment une patiente sénégalaise s’est présentée dans une PASS de l’APHP, elle vient d’arriver en France, elle est hébergée chez sa fille, infirmière à l’HEGP. Un diabète non connu est diagnostiqué, une des PASS de l’AHPH n’a pas pris en charge la patiente dans le cas des dispositifs démunis, une autre PASS a pris la patiente dans ce dispositif.

C.R. Commission éthique du 14 février 2017

 Profession assistante socio-éducative en PASS : le sujet a été rapidement évoqué. Il semble  apparaitre que la fonction d’assistante sociale hospitalière évolue dans certains établissements vers une « prestation de service » avec comme mission de réduire les durées de séjour hospitalier et d’ouverture des droits. Il serait important d’organiser une cession structurée sur l’évolution du service social et sur les missions spécifiques des assistantes sociales en PASS.

Denis Mechali recommande de contacter Guillaume Chesnel, directeur des finances à St Denis, qui a mis en place une réflexion intéressante sur le financement de la précarité à l’hôpital Delafontaine.

Un point a été l’occasion de débat car les avis sont divergents en ce qui concerne la présence d’une assistance sociale le week-end posant la question de l’existence ou non « d’urgence sociale ». Ce débat devra être poursuivi ultérieurement.

 L’évaluation sanitaire des migrants en CAO / préparation des remontées d’information aux tutelles : Un premier sondage a été lancé, un retour sera rapidement proposé. D’ores et déjà 18 PASS ont répondu et les premiers résultats seront prochainement partagés. Ce sujet ayant été particulièrement développé lors de la réunion du 09 décembre dernier, il sera peu approfondi lors de cette réunion mais les informations sont en train d’être colligées et pourront être utile aux PASS en lien avec leurs tutelles respectives

 Retour sur la journée de Marseille du 07/10/2016  et échanges autour du congrès national à Toulouse en mars : Dominique Grassineau fait un retour très positif du colloque de Marseille. Les participants étaient très satisfaits des présentations et de l’organisation de ce colloque. Il est particulièrement à noter que la collaboration entre le collectif national des PASS et la faculté de médecine de Marseille a été très efficace et a permis de monter cette journée dans un délai extrêmement réduit tenant compte en particulier de l’intervalle des congés d’été. L’organisation de temps informels a largement contribué à favoriser les échanges entre professionnels et a contribué au succès de cette journée, ce qui laisse envisager l’organisation de nouvelles journées sur des formats similaires par la suite.

Une proposition d’organisation d’une journée nationale des PASS dans l’ouest par exemple à Bordeaux ou à Bayonne est envisagée. Des informations actualisées sur ce sujet seront rapidement mise en ligne sur le site internet du collectif national des PASS.

Le congrès de Toulouse a été l’objet d’une discussion en présence d’Albane Andrieu qui représentait François Prevoteau du Clary de Toulouse et Sophie Rivière de Montpellier. Le programme est en cours de finalisation et n’a pas été présenté dans les détails. Certains points ont été discutés, en particulier la place de certains représentants d’association et nous avons insisté sur l’importance d’assurer la visibilité du collectif national des PASS lors de cette manifestation. Albane Andrieu a insisté sur l’importance de soumettre des communications et a rappelé les modalités pratiques pour adresser des propositions de communications sous forme orale ou sous forme écrite (poster).

Assemblée générale :

L’assemblée générale a pris une grande partie du début d’après-midi et fait l’objet d’un CR à part

Newsletter Powered By : XYZScripts.com