Colloque du CNDP des 12 et 13 octobre 2017

Colloque du CNDP des 12 et 13 octobre 2017

Réunion du CNDP des 12 et 13 octobre 2017

Archives Vidéo

Jeudi 12 octobre de 14h à 17h
Amphi Millian / Hôpital Saint-Louis

Le Collectif national des Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) et le Programme interdisciplinaire Sorbonne Paris Cité « La Personne en médecine » organisent une après-midi « philosophie et soin ».

« L’approche du soin en PASS : une philosophie à essaimer dans l’ensemble du système de santé ? »


Ouverture
Claire Georges (médecin PASS Saint-Louis) et Céline Lefève (maître de conférence en philosophie, Centre Georges Canguilhem / SPHERE, Paris Diderot)


Le Care : entre théorie et pratique
Denis Mechali (médecin PASS Saint-Louis) et Marie Garrau (maitre de conférence en philosophie sociale Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)


La capabilité : une notion essentielle du soin
Philippe Svandra (docteur en philosophie, chargé de cours à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée)


Les PASS : des « consultations magnétiques* ». Un éclairage philosophique sur le lien entre qualité de vie au travail et qualité des soins à partir de Paul Ricoeur .
Claire Georges et Philippe Svandra

 


Inclure des dimensions sociales dans la décision médicale : peut-on articuler soin, tri et justice ?
Table ronde : Dominique Grassineau (médecin PASS Marseille, doctorante UMR 7268 Anthropologie, droit, éthique et santé, Université Aix-Marseille), Céline Lefève (Maître de conférences en philosophie de la médecine – Université Paris Diderot (Département Histoire et Philosophie des Sciences) ), Valérie Gateau (post-doctorante en éthique, Centre Georges Canguilhem / SPHERE Paris Diderot) et Roger Thay (doctorant en éthique, SPHERE, Paris Diderot)


Conclusion, perspectives, discussion
Claire Georges, Dominique Grassineau, Céline Lefève, Denis Mechali

Pratique de prévention auprès des migrants – SPILF

L’accueil d’une personne migrante primo-arrivante en consultation médicale n’est pas un exercice facile et pose un certain nombre de questions pratiques, notamment sur les bonnes pratiques en termes de prévention. Le groupe de travail Migration et Prévention de la SPILF composé de professionnels de divers horizons et régions de France essaye de travailler sur ces questions et de proposer des outils pratiques aux praticiens. Dans ce cadre, il est important de mieux connaître les pratiques des médecins sur ces questions. Nous vous sollicitons pour participer à cette enquête nationale reposant sur un questionnaire portant sur les pratiques de prévention des médecins auprès des personnes migrantes. Celui-ci est anonyme et prendra moins de 15 minutes de votre temps. Il comporte 30 questions à réponses multiples ou ouvertes. Les commentaires sont facultatifs. Une fois que vous aurez cliquez sur »Enregistrez » en fin de questionnaire, vous ne pourrez plus revenir sur vos réponses.
Il ne s’agit en aucun cas d’un « test » mais plutôt d’un état des lieux des pratiques des médecins auprès de cette population. En effet, pour la majorité des thèmes abordés il n’existe pas de consensus établi. Il est donc important que vous répondiez spontanément à ces questions comme si vous étiez face à la personne migrante en consultation. Les résultats de cette étude permettront de repenser les différents aspects de la prévention chez les personnes migrantes et d’essayer d’y apporter des réponses concrètes. Si vous êtes intéressés par les résultats et les propositions du groupe de travail, vous pourrez laisser vos coordonnées en fin de questionnaire.
Pour répondre au questionnaire, cliquez sur ce lien questionnaire SPILF

C.R. réunion du 9 décembre 2016

COLLECTIF NATIONAL DES PASS

 

Les points suivants ont été évoqués:

Questions de financement :

Constat de la difficulté pour certaines personnes de venir à la réunion du collectif PASS du fait d’un manque de financement du trajet par leurs institutions.

Réflexion pour obtenir des budgets permettant ce financement :

  • Responsabilité sociétale des entreprises ?
  • Visioconférence
  • Partenariat avec un grand groupe mais probable affichage massif et manque parfois d’éthique ou de cohérence avec l’esprit du collectif.
  • Partenariat avec la SNCF ? banque ?

Site internet :

  • Faire appel à un étudiant en informatique afin de donner un nouvel essor au site, apporter une meilleure approche, la possibilité de poser des commentaires, insérer les différents compte-rendus. (Faire le point avant l’assemblée générale du 06/01)
  • Comptes facebook et twitter inactifs.

Promouvoir le Collectif :

  • Redéfinir l’identité du collectif, le projet. (Réflexion sur l’institution comme adhérent)
  • Se faire connaitre de toutes les PASS de France

Constat d’une évolution grâce à la coordination régionale mais d’un manque d’interlocuteur auprès de l’ARS.

Expériences de la PASS d’Orléans Dr Fabienne Rousseau (présentation téléchargeable ici)

Créé en 2000 et rattachée au service des Urgences (déficitaire depuis 2013)

La PASS se trouve en centre ville         L’hôpital se trouve à 10km

Personnel de la PASS : 0,5 Assistante sociale, 0,5 médecin.   3 consultations / semaine (environ 11 patients le mardi sans rendez-vous)

Dépenses sur l’UF de la PASS : consultations spécialisées, imagerie, pharmacie.

Il existe une PASS transversale dans chaque service de l’hôpital.

Populations : majoritairement femmes migrantes (Afrique subsaharienne, Congo), 67 femmes enceintes dans l’année, situation irrégulière 48%, demandeur d’asile 32%, européen en augmentation (difficulté pour d’avance des frais).

En l’absence du médecin, les patients sont orientés après avoir vu l’assistance sociale vers les urgences.

Prise en charge de patients ciblés et réorientation des patients qui ont une CMU.

Recours auprès de l’assurance maladie pour accélérer les demandes d’AME.

Le personnel est obligé de mettre de côté ses activités hors consultation (groupe précarité, coordination, formations)

Difficultés face aux coûts élevés des traitements pris en charge par la PASS (antirétroviraux…)

Expériences de la PASS de Chalon sur Saône Dr Elisabeth Salles (présentation téléchargeable ici)

PASS sociale créée en 2002 et transformation en une PASS médico-sociale en 2014. 1ère PASS médicale dans la région.

Difficulté de mise en place liée principalement à l’obscurité du financement : les assistantes sociales des urgences financées par la Mig Pass, peur de déferlement de patient, incompréhension du fonctionnement par la direction.

Mise en place d’une communication extérieure, intérieure, réunion avec la direction des finances et la direction d’établissement.

———–

Echange sur l’importance de la médicalisation des PASS (Absence de médecins dans beaucoup de PASS de Province).

Evaluation des migrants en CAO :

1ère évaluation faite à Calais avant orientation vers les CAO.

Expérience de la PASS de Toulouse Dr Karine Pariente:

10/11 : 170 migrants dont 20 femmes, difficulté des CAO dans la prise en charge.

Décision en bureau de pôle de la fermeture de la Pass une journée (le 29/11/2016) afin de pouvoir accueillir les migrants dans un même lieu pendant une journée avec mobilisation des médecins, CeGIDD, interprètes (Soudanais et Afghan), centre de vaccination, et pharmacie sur place avec une orientation vers un suivi en PASS psychiatrie si besoin.

Expérience de la PASS de Limoges Dr Margaret Cant:

Migrants Afghans, éthiopiens et soudanais.

Mise en avant du travail d’écoute et de suivi des médecins et personnels des PASS auprès de ces patients traumatisés.

Lecture de la communication du Dr Lagabrielle de l’EMPP à Bordeaux à la 6ème journée régionale des PASS d’Aquitaine le 10 mai 2016 (communication téléchargeable ici)

Situation en région parisienne de Paris : projection de la présentation adressée par Barbara Bertini (présentation téléchargeable ici)

Campement Stalingrad / Flandres /Jaurès, majorité d’hommes jeunes. Prise en charge par le SAMU social et la croix rouge : évaluation infirmière, suivi épidémiologique, bilan d’orientation.

Puis orientation vers la consultation PASS + équipe mobile psychiatrie précarité.

Campement démantelé en novembre avec orientation vers le centre humanitaire Paris Nord réservé aux hommes (préparation d’un centre famille) avec prise en charge par le SAMU social, Médecins du Monde, l’EMPP, la PMS Belleville Boursault et les PASS.

——————-

Réflexion sur la prise en charge de ces patients vus une fois dans les PASS puis placés dans d’autres villes.

Projets :

  • Assemblée générale le 06/01/2017
  • Journées de Toulouse : nous restons en attente du programme
  • Prochaines réunions (sous réserve) les 12 mai, 29 octobre et 8 décembre
  • (Avec ½ journée bibliographie /conférence débat les jeudis après-midi)
  • Journée commune ADH / Collectif national des PASS aura lieu en octobre ou novembre 2017 (date encore non retenue)
  • Le Docteur Nicolas Vignier, Responsable de l’unité de santé publique à l’hôpital de Melun, propose au Collectif de participer à une enquête sur les pratiques des médecins généralistes concernant la prévention des infections chez les migrants (vaccin, santé sexuelle, gale) ainsi que la participation du collectif PASS à une journée sur le sujet en avril à Bordeaux.

Les PASS : des laboratoires d’un système de santé en devenir

Les PASS : des laboratoires d’un système de santé en devenir
De l’exclusion à la complexité , essaimer une nouvelle approche du soin
6 octobre & 7 octobre 2016 Faculté de Médecine – Salle de conférences Maurice TOGA
27 bd Jean Moulin – 13005 Marseille – http://medecine.univ-amu.fr/

Il s’agira de montrer comment les PASS médico-sociales, confrontées à l’exclusion et à la complexité des prises en charge de leurs usagers, développent de nouvelles approches soignantes propres à inspirer les structures d’un système de soin en devenir.
La journée sera réalisée en partenariat avec ISM, l’UMR 7268 A.D.E.S ; Anthropologie, Droit, Ethique et Santé, la Faculté de médecine de l’Université d’Aix Marseille, et l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille.

ALLOCUTIONS D’OUVERTURE

Animation de la journée par Serge Cannasse
Georges LEONETTI – Doyen de la faculté de médecine, Marseille
Norbert NABET – Directeur Adjoint, ARS PACA
Laurence MILLIAT – Déléguée du gouvernement, Préfecture des Bouches du Rhône
Jean Robert HARLE – Commission Médicale d’Etablissement, AP-HM
Christine BARA – Direction Générale, AP-HM
Roland SAMBUC – Pôle de Santé Publique, AP-HM
Dominique GRASSINEAU et Serge CANNASSE – Collectif PASS, AP-HM, AMU

TABLES RONDES
L’exercice global en PASS, du terrain à la réflexion

VIDEO : Langues et cultures plurielles : L’altérité dans le soin
Modérateur Ashley OUVRIER – Anthropologue, LASSA
Intervenants
Jérémy GEERAERT – Doctorant en sociologie
L’usager & son interprète, Marseille
Dominique GRASSINEAU – Médecin AP-HM, AMU
Aziz TABOURI – Directeur, ISM interprétariat
Pavla ZARKA – Interprète CHU Toulouse

TABLES RONDES
L’exercice global en PASS, du terrain à la réflexion

VIDEO : Le temps, facteur essentiel d’efficacité du soin
Modérateur Claire GEORGES – Médecin, Hôpital Saint Louis, AP-HP
Intervenants
Harold ASTRE – Directeur d’hôpital, CHU Poitiers
Florent CHAMPY – Sociologue, CNRS Toulouse
Denis MECHALI – Médecin, Hôpital Saint Louis, AP-HP
Paule BOURRET – Cadre infirmière, CHU Montpellier

DIALOGUES
Quelle valeur notre société attribue-t-elle au prendre soin

VIDEO : La technique risque-t-elle d’exclure l’humain dans le soin ?
Intervenants
Roland GORI – Psychanalyste – Professeur émérite, Aix Marseille Université
Bernard GUIRAUD-CHAUMEIL – Neurologue, Professeur émérite, Université Toulouse

VIDEO : Repenser les temporalités dans le soin ?
Intervenants
Pierre LE COZ – Philosophe – Aix Marseille Université
Anne-Marie MOULIN – Médecin et historienne – Universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Diderot

CONCLUSION

VIDEO : CLOTURE – Grand Témoin – Frédéric PIERRU – Sociologue, CNRS Lille 2

PDF : Programme – Journée Collectif Pass – Marseille

Des laboratoires d’un système de santé en devenir – ALLOCUTIONS D’OUVERTURE

ALLOCUTIONS D’OUVERTURE VENDREDI 7 OCTOBRE

Georges LEONETTI – Doyen de la faculté de médecine, Marseille
Norbert NABET – Directeur Adjoint, ARS PACA
Laurence MILLIAT – Déléguée du gouvernement, Préfecture des Bouches du Rhône
Jean Robert HARLE – Commission Médicale d’Etablissement, AP-HM
Christine BARA – Direction Générale, AP-HM
Roland SAMBUC – Pôle de Santé Publique, AP-HM
Dominique GRASSINEAU et Serge CANNASSE – Collectif PASS, AP-HM, AMU

Langues et cultures plurielles : L’altérité dans le soin

TABLES RONDES L’exercice global en PASS, du terrain à la réflexion

Langues et cultures plurielles : L’altérité dans le soin
Modérateur Ashley OUVRIER – Anthropologue, LASSA
Intervenants Jérémy GEERAERT – Doctorant en sociologie
L’usager et son interprète, Marseille
Dominique GRASSINEAU – Médecin AP-HM, AMU
Aziz TABOURI – Directeur, ISM interprétariat
Pavla ZARKA – Interprète CHU Toulouse

Dialogues

Le temps, facteur essentiel d’efficacité du soin

TABLES RONDES L’exercice global en PASS, du terrain à la réflexion

Le temps, facteur essentiel d’efficacité du soin

Modérateur Claire GEORGES – Médecin, Hôpital Saint Louis, AP-HP
Intervenants Harold ASTRE – Directeur d’hôpital, CHU Poitiers
Florent CHAMPY – Sociologue, CNRS Toulouse
Denis MECHALI – Médecin, Hôpital Saint Louis, AP-HP
Paule BOURRET – Cadre infirmière, CHU Montpellier

Dialogues

Débats

Newsletter Powered By : XYZScripts.com